Jouer la vraie transparence

Prôner la transparence n’empêche pas certains responsables d’abreuver leur personnel de faux discours… comme si les salariés ignoraient ce qui ne va pas dans l’entreprise.

 

-  Rendre les décisions transparentes

Telle entreprise ne souffre pas de réunionnite : si l’entreprise possède 8 comités de décision, c’est pour impliquer le maximum de salariés. Lors de la réunion mensuelle des cadres, par exemple, le comité de direction répond à leurs questions sans qu’il y ait de sujets tabous. Et chaque semaine, en comité de production, un agent joue « le candide » et peut poser toutes les questions qu’il veut. En revanche cette autre entreprise n’organise des réunions que lorsqu’un problème se pose et seules les personnes concernées y participent. « Mais chaque décision est motivée, argumentée, expliquée et commentée ».

 

-  Préférer des bureaux transparents

Un PDG a installé son bureau en verre au centre de ceux des administratifs, et sa porte est toujours ouverte. Cet autre PDG par contre n’a pas de bureau et reçoit ses visiteurs dans le bureau paysager qu’il partage avec quinze managers. « Les relations sont plus fluides », commentent ces derniers.

 

-  Rendre les aspects financiers plus lisibles

Notre entreprise affiche tous les salaires. Ailleurs : tout le monde peut consulter le bilan financier et les comptes d’exploitation jusqu’à la rémunération des dirigeants. Encore ailleurs est organisé tous les trimestres une réunion de l’ensemble du personnel où les responsables rendent compte des activités, résultats, analyses et priorités du moment. Une fois par an une grande session est organisée pour expliquer la situation de l’année terminée.

 

-  Mettre les problèmes sur la table

« Quand la société traverse une passe difficile, je n’essaie pas de le leur cacher ». Les collaborateurs ont suivi pas à pas les démêlés judiciaires de leur entreprise accusée de concurrence déloyale. De même, lors des « grands messes » trimestrielles, le PDG met un point d’honneur à parler également des « choses désagréables ».

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Pierre Drelon
Partageons nos points de vue sur Facebook et sur Linkedin
Pour nous contacter : drelon.pierre@gmail.com